Conférence – Discours génocidaires dans la région des Grands Lacs

Cycle Prévention des génocides
OÙ : Centre Communautaire Juif LaÏc - Rue de l'Hôtel des Monnaies 52, 1060 Saint-Gilles
QUAND : 12 décembre, 2023 20:00
AVEC : Collectif belge pour la prévention des crimes de génocide et contre les négationnismes

Rencontre-débat

Partagez cette publication >

« Après la commémoration de 30 ans sans justice équitable pour des familles Tutsi victimes de discours de haine et d’actes de génocide au Burundi (octobre1993) et près de 30 ans après le drame du génocide contre des Tutsi au Rwanda, force est de constater que les rhétoriques racistes et la haine anti-tutsi n’ont pas disparu de la région. Exacerbés par la guerre qui règne dans l’est de la République Démocratique du Congo, les discours de haine raciale à visée génocidaire sont aujourd’hui extrêmement audibles et incitent les populations civiles directement impactées par le conflit à trouver des boucs émissaires. Comment analyser et combattre ces discours ? Quelles initiatives locales pour battre en brèche ce « nazisme tropical » jamais expurgé ? ».

En présence de

Félicité Lyamukuru, survivante du génocide des Tutsi au Rwanda et co-autrice en 2018 de son témoignage « L’ouragan a frappé Nyundo ». 

Bernard Maingain, avocat, conseil des communautés Banyamulenge du Sud-Kivu et des populations Tutsi du Nord-Kivu. 

Felix Mukwiza Ndahinda , juriste, spécialiste des questions identitaires, de justice transitionnelle et des processus de paix.  

Cycle : Prévention des génocides

« Plus jamais ça ». Incantation ou nécessaire vigilance ?

L’expression “Plus jamais ça” a été consacrée au sortir de la Seconde Guerre mondiale, comme un cri de vigilance face à l’horreur du génocide. Au vu des crimes ayant eu lieu depuis, il est nécessaire de questionner sa pertinence et de dépasser l’apparente incantation pour construire une véritable vigilance face aux risques de crimes de génocide. À travers ce cycle de rencontres mêlant militants, experts et personnalités engagées, nous aborderons les risques de génocides contemporains. Qu’il s’agisse de la persécution internationalement reconnue des Ouïghours ou des Rohingyas, de la situation des Arméniens du Haut-Karabagh, des Tutsis et des Hemas en République Démocratique du Congo, il est nécessaire de dénoncer les processus actuels de déshumanisation qui peuvent conduire au pire.

Cycle en partenariat avec Le Collectif Belge pour la Prévention des Crimes de Génocide et contre les Négationnismes.

Prochaines séances (dates à venir)

Février 2024 : Ouighours et Rohingyas : entre angle mort et complicité 

Mars 2024 : Après l’EI, le calvaire sans fin des Yézidis 

Nos prochains évènements

Bioéthique et Tradition
23 mai 2024 19:30
En Guerre
29 mai 2024 20:00
Rencontre avec Arthur Langerman
10 juin 2024 12:30
Uccle la Juive
16 juin 2024 14:00
Atelier Tenou'a avec Delphine Horvilleur
17 juin 2024 20:00