L’agenda caché d’Israël : « Pax Britanica », « Pax Americana », « Pax Judaïca »

Sheikh Imran Nazar Hosein
On ne saurait trop remercier l’excellent site d’extrême-droite « Egalité et réconciliation »* du non moins merveilleux essayiste Alain Soral d’avoir traduit pour nous la préface du remarquable livre « Explication du mystérieux agenda impérial d’Israël » de l’étonnant théologien Imran Hosein (Extraits) O.W.
Partagez cette publication >
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

C’est sans la moindre restriction ni la plus petite remarque humoristique que le site E & R, pourtant chaud partisan de Dieudonné, a mis en ligne, ce texte d’Imran Hosein. Il faut dire qu’il ne s’agit pas de n’importe qui.

Selon sa note Wikipédia, Sheikh Imran Nazar Hosein est professeur de sciences islamiques, philosophe et un essayiste. Il écrit sur la politique internationale, l’eschatologie musulmane et bien d’autres sujets encore. Et quand il s’intéresse à Israël, cela donne ceci :

« Le présent essai suggère l’existence de trois étapes fondamentales dans le déroulement mystérieux d’un grand projet à travers lequel Israël tente de réaliser sa destinée messianique. Ce grand projet est actuellement à son point culminant, là où le dénommé « peuple élu » a mystérieusement été ramené en Terre Sainte, après 2000 ans d’exil, la revendiquant comme sienne.

« Sa destinée ultime, croit-il, est de régner sur le monde depuis ce qui prendrait l’apparence d’un Saint État d’Israël bibliquement restauré, localisé en Terre Sainte. Cette destinée ultime semble sur le point de se réaliser, aussi est-il grand temps pour nos lecteurs d’essayer de comprendre le sujet du point de vue de l’eschatologie islamique (…) 

« Au premier stade de cette entreprise, qui dura longtemps, un ordre mondial sous la Pax Britanica livra d’étranges guerres coloniales contre le reste du monde et réussit finalement et habilement à « libérer » la Terre Sainte d’un paisible règne musulman, et à présider à la naissance de l’État imposteur euro-juif d’Israël. (…)

« Le passage de la première à la deuxième étape du Grand Projet fut initié au moyen d’un acte de terrorisme soigneusement planifié : l’assassinat du grand duc François-Ferdinand d’Autriche-Hongrie à Sarajevo au cours de l’été 1914.  (…)

« De quoi ouvrir la voie à la Première Guerre mondiale qui, à son tour, fut mise à profit avec succès pour démembrer l’Empire islamique ottoman et pour « libérer » (du point de vue juif) la Terre Sainte.

« Ensuite, la seconde étape de ce grand projet – étape qui semble actuellement prendre fin– vit le remplacement de la Pax Britanica par la Pax Americana, qui persista néanmoins à assurer la protection mystérieuse d’un État euro-juif arrogant, agressif et expansionniste à grand renfort d’innombrables vetos du Conseil de sécurité des Nations unies.

« À la place des spectaculaires guerres coloniales qui avaient conféré à la Grande-Bretagne le statut d’État dominant, il fallut deux guerres mondiales pour qu’advienne le transfert de pouvoir du premier au second État dominant.

« Et enfin la troisième, la dernière et la plus courte étape du grand projet : un ordre mondial sous la Pax Judaica est sur le point de se substituer à la Pax Americana. Le passage de la deuxième à la troisième étape du grand projet fut également initié par un acte de terrorisme, cette fois moins bien planifié, à savoir l’attaque terroriste du 11 Septembre sur l’Amérique.

« Cette fois, les fausses empreintes implantées sur la scène de crime menaient aux Arabes et aux musulmans, ce qui créait des opportunités pour des États-Unis arrogants et ivres de pouvoir et leurs euro-alliés de mener une série de guerres (toujours en cours).

« Leur but final était d’imposer un contrôle total sur les principales ressources en pétrole du monde, qui n’étaient pas jusque-là sous contrôle – d’où la guerre américaine en Afghanistan et en Irak, les guerres israéliennes au Liban, et dans la bande de Gaza, demain en Syrie et en Iran.

« Israël remplacera bientôt les États-Unis en tant qu’État dominant du monde et lorsque cela adviendra, un juif régnera finalement sur le monde depuis Jérusalem et prétendra être le Messie ! Mais il ne sera pas Jésus le vrai Messie.

« Plutôt, le Prophète Muhammad (sallalahu ‘alaihi wa sallam) a expliqué qu’il serait Dajj?l, le faux Messie (l’Antéchrist). Le Prophète Muhammad (sallalahu ‘alaihi wa sallam) a prophétisé les trois étapes de ce grand projet à travers lequel Dajj?l le faux Messie (Antéchrist) finira par accomplir sa mission de personnification du vrai Messie et ainsi par régner sur le monde depuis un État d’Israël imposteur en Terre Sainte.

« Le Prophète a dit : « Dajj?l régnera sur Terre pendant quarante jours. Un jour comme une année, un jour comme un mois, un jour comme une semaine, et le reste, égal à nos jours ordinaires. » (…)

« Et la Bible décrit exactement (Apocalypse 13.16-18) le même processus à trois étapes, qui atteindra son apogée avec un nouveau système monétaire international d’argent électronique et avec l’Antéchrist régnant sur le monde depuis Jérusalem ».

*http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-grand-projet-d-Israel-selon-l-eschatologie-islamique-19872.html

Dossier

– Introduction : Le Moyen Orient en trois complots et deux conspirations : http://www.cclj.be/article/3/4697

 – Comment Erdogan a découvert la main d’Israël… et de B -H.L. dans la chute de Morsi : http://www.cclj.be/article/3/4696

-Bernard- Henri Lévy : Erdogan a « fumé la moquette » :  http://www.cclj.be/article/3/4695

– Syrie : Comment Shimon Pérès veut créer la « Grande Sion » : http://www.cclj.be/article/3/4693

 – Thierry Meyssan : des attaques chimiques ? Quelles attaques chimiques ? :  http://www.cclj.be/article/3/4692

« Baltaguiyya » : le mot qui a permis à Tarik Ramadan de découvre un complot :  http://www.cclj.be/article/3/4691

– L’agenda caché d’Israël : « pax britanica », « pax americana », « pax judaïca » : http://www.cclj.be/article/3/4690

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Découvrez des articles similaires