Première nomination d’un juge musulman à la Cour suprême israélienne

La Rédaction
La commission de nomination des juges en Israël a désigné pour la première fois un juge musulman pour siéger à la Cour suprême, la plus haute autorité judiciaire du pays.
Partagez cette publication >

Le juge Khaled Kabub, 63 ans et vice-président du tribunal de district de Tel-Aviv, fait partie des quatre nouveaux juges désignés par cette commission composée de neuf personnes des juges, des avocats et des députés, ainsi que deux ministres en poste.
Par le passé, des juges arabes chrétiens ont été nommés à la Cour suprême. Le seul musulman à y avoir siégé avait assuré un intérim en 1999.
M. Khabub, natif de Jaffa avait été pressenti en 2017 pour ce poste, sans être nommé.
La Cour suprême israélienne agit à la fois en tant qu’instance ultime pour le pénal et le civil, et comme garante de la constitutionnalité des lois et de la conformité des décisions gouvernementales.

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Découvrez des articles similaires

La politisation du KKL israélien agite les communautés juives de diaspora

Alors qu’il célèbre cette année ses 120 ans d’existence, le KKL crée la polémique depuis que la presse israélienne a révélé que cette organisation riche d’un patrimoine foncier important et active dans la protection de l’environnement en Israël, aurait discuté de la possibilité d’acquérir des terres palestiniennes en Cisjordanie. Cette polémique ne laisse guère indifférents les Juifs de diaspora pour lesquels le lien émotionnel et concret à Israël s’exprime notamment à travers leur soutien au KKL.

Lire la suite »