Mauvaises nouvelles des étoiles

Noémi Garfinkel
D'après Adam Smith, philosophe écossais tellement distrait qu'il aurait dû être juif, la science est le grand antidote au poison de l'enthousiasme et de la superstition. Et à propos de superstition, savez-vous que des chercheurs se sont penchés sur les "prédicteurs de croyance à l'astrologie" ?
Partagez cette publication >

Vous savez, l’astrologie, ce mythe infondé selon lequel de grosses boules de gaz situées à des millions de kilomètres sont capables d’influencer votre mardi. L’étude a montré que plus le score aux échelles de narcissisme est élevé, plus la croyance en l’astrologie l’est aussi, et par ailleurs, plus le niveau d’intelligence est élevé, plus la croyance en l’astrologie est faible. La conclusion du rapport est à couper le souffle : bien que la pratique de l’astrologie puisse sembler inoffensive, il est néanmoins possible qu’elle facilite la pensée non critique et favorise les préjugés. On est d’accord que ça, on le savait déjà ? Dans la série des enquêtes-coup-de-poing, un sondage scandinave a récemment dévoilé que les suprémacistes blancs prétendument héritiers de Thor, Odin et autres Vikings à la carrure de meubles qui passent des tests d’ascendance génétique sont consternés d’apprendre qu’ils ne sont pas aussi blancs qu’ils le pensaient. Mais quel scoop ! En revanche, s’ils passaient des tests de QI, ils auraient la confirmation qu’ils sont aussi débiles que prévu.

Autre star, non plus du mobilier suédois mais de la pensée en kit, Marjorie Taylor Greene, élue républicaine de Géorgie au QI d’étoile de mer, incarne magnifiquement l’adage attribué à Woody Allen selon lequel l’avantage d’être intelligent, c’est qu’on peut toujours se faire passer pour un imbécile, alors que l’inverse est totalement impossible. Marjorie Taylor Greene, toujours prête à dénoncer l’oppression croissante de ses libertés par ces dangereux gauchistes de démocrates, a récemment évoqué la gazpacho police (sic) que la présidente de la Chambre des représentants américaine voudrait imposer aux élus. Elle voulait parler de la Gestapo. Une telle ignorance mériterait qu’elle soit immédiatement envoyée au goulasch. Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, Marjorie Taylor Greene s’est déjà distinguée en 2018 avec l’idée, pas dénuée de créativité mais fondée sur de trop maigres arguments scientifiques, que les incendies qui ont ravagé la Californie étaient le fait de “lasers juifs de l’espace” installés par George Soros, grand maître ès captation et détournement d’énergie solaire.

Enfin, fraîchement accueilli au firmament des imbéciles, la petite étoile montante de YouTube, auteur de figures acrobatiques risquées telles que le doublé “pâte à pain sans pétrissage / appel au meurtre contre les Juifs du Talmud babylonien (sic), Yannick Lescure, cuisinier rebelle aux 300.000 abonnés, “résistant français national socialiste” auto-diagnostiqué. Un nazi, quoi. Oui mais attention, quel ascendant et quel décan ?

A lire également

Le Kugel de Jérusalem, un sacré plat sucré et poivré
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Découvrez des articles similaires

L’Edito – Une mémoire tordue

Il est dommage que Maurice Halbwachs, le sociologue français spécialiste de la mémoire collective mort en déportation en 1945 à Buchenwald, ne soit plus vivant pour se pencher sur la manière pour le moins curieuse avec laquelle la Flandre partage les représentations de son passé.

Lire la suite »

La France, la Gauche et le conflit du Moyen Orient

Plus de deux semaines avant la dernière opération israélienne à Gaza, Jacques Attali, essayiste et ancien conseiller spécial du Président Mitterrand, a publié cette tribune dans laquelle il rappelle très justement que si la gauche française ne peut se reconnaitre dans la politique de colonisation de la droite israélienne ni dans le fanatisme islamique de trop nombreux palestiniens, elle ne peut non plus accepter l’usage des mots « génocide » ou « apartheid ». Elle ne peut pas non plus accepter que soit remis en cause le droit des Israéliens à défendre leur Etat, leur démocratie et leurs valeurs, qui sont aussi les nôtres.

Lire la suite »