Yaniv est mort après avoir sauvé huit personnes

Nicolas Zomersztajn
Ami et compagnon de route du CCLJ depuis de nombreuses années, le cinéaste belge Luc Dardenne nous a fait part de sa tristesse en apprenant qu’un régisseur d’une équipe de tournage d’un film qu’il a coproduit en Israël, Yaniv Sarudi, a succombé de ses blessures après avoir sauvé huit personnes lors du massacre commis par les terroristes du Hamas à la rave party Tribe of Nova.
Partagez cette publication >

Vers 6h30, alors que la fête battait encore son plein, des tirs de rockets s’abattent sur le site du festival Tribe of Nova. Des rafales de mitraillettes sèment ensuite la panique. Des terroristes du Hamas envahissent les lieux pour y semer la terreur : ils tuent des centaines de personnes et en capturent d’autres.

C’est le chaos. Les festivaliers tentent de fuir en se précipitant vers leurs voitures. Toujours présent sur le site de la rave party, Yaniv Sarudi et sa compagne Sivan se chargent d’apporter les premiers soins aux blessés.

Voyant que les coups de feu deviennent de plus en plus nourris et que les terroristes se rapprochent, ils décident de s’enfuir à bord de la voiture de Yaniv. Dans un premier temps, ils se cachent dans les buissons derrière une colline. C’est à ce moment-là qu’ils tombent sur cinq autres festivaliers israéliens ayant fui à pied. Bien que la voiture soit déjà presque remplie, Yaniv les fait monter à bord.

A neuf dans sa voiture, Yaniv roule à vive allure pour éviter les tirs des terroristes qu’il croise à quatre reprises sur la route. Durant ce trajet, il sera blessé par des balles qui atteignent sa main et son pied. Il parvient malgré tout à atteindre une base militaire de Tsahal mais celle-ci est déjà prise par les terroristes du Hamas.

Par miracle, Yaniv et ses passagers se réfugient dans un bâtiment où ils attendent pendant huit longues heures les secours israéliens.

Yaniv Sarudi a sauvé huit personnes mais malheureusement il n’a pas survécu à ses blessures.

Il avait choisi le cinéma où il était déjà responsable de l’organisation matérielle et logistique des tournages de films. Dans les semaines qui précédaient sa mort, il était pleinement impliqué dans le tournage de Bella, une comédie israélo-palestinienne de Zohar Shahar et Jamal Khalaily.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Raymond Malempré
Raymond Malempré
7 mois il y a

Bravo Yaniv ! “L’Eternel te recueillera” (Tehilim, 27,10).

Découvrez des articles similaires

Victimes et héros de la Shoah à Bruxelles

Jean-Christophe Dubuisson a publié L’épopée de huit réfugiés juifs allemands dans l’Europe occupée (Éditions Racine). Dans cette fresque poignante, il nous fait découvrir des faits et des personnages méconnus du grand public, depuis l’émigration des Juifs allemands durant les années 1930 au sort réservé par la Gestapo à ceux qui cachaient des Juifs à Bruxelles, comme le firent ses propres arrière-grands-parents reconnus comme Justes parmi les Nations.

Lire la suite »