Anne Sinclair : pour son livre La rafle des notables

Partagez cette publication >
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Après son livre « 21, Rue la Boétie », où l’histoire de Paul Rosenberg, son grand-père amoureux des arts et galeriste, ami de Picasso, Braque ou Matisse, Anne Sinclair publie « La rafle des notables ».

En décembre 1941, les Allemands arrêtent 743 Juifs français, chefs d’entreprise, avocats, écrivains, magistrats. Dont Léonce Schwartz, son autre grand-père.

Tous sont enfermés au camp de Compiègne, sous administration allemande : un vrai camp de concentration nazi d’où partira, en mars 1942, le premier convoi de déportés de France vers Auschwitz (avant la Rafle du Vél’ d’Hiv de juillet 1942).

En reconstituant la coexistence dans ce camp de bourgeois assimilés depuis des générations et de Juifs étrangers familiers des persécutions, ce récit très personnel raconte avec émotion une descente aux enfers.

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Decouvrez des articles similaires