Quatre recettes de Harosset pour Pessah

Michèle Baczynsky
Les Juifs célèbreront le soir du 15 avril, la fête de Pessah. Ils organiseront autour de la table, avec leurs invités, la cérémonie du Seder de façon ordonnée (Seder, ordre en hébreu) avec la lecture rituelle de la Haggadah, le récit de la fuite d’Egypte des esclaves hébreux. Au cours de cette lecture, nous nous arrêterons pour manger la Kharosset.
Partagez cette publication >

La Kharosset aux couleurs de l’argile extraite des limons du Nil, symbolise les briques que les esclaves devaient porter pour construire les pyramides et autres bâtiments pharaonesques. Le mot Kharosset vient d’ailleurs du mot hèrès, argile en hébreu. A l’instar du grand Hillel le Sage, nous casserons deux morceaux de matza dans lesquelles nous glisserons une rawette de Kharosset, enrobée d’une feuille de laitue ou autre herbe amère : le Koreh ou sandwich de Hillel. Oui, il y a plus de 2000 ans, le sandwich existait déjà !
Voici quatre recettes de Kharosset de différentes communautés. David A., dont la famille originaire de Syrie a émigré ensuite vers le Liban avant d’arriver en Belgique, m’a transmis la recette familiale de Kharosset syrienne. Ici, il n’y essentiellement que des dattes et des noix. Un délice. La Kharosset marocaine se décline sous forme de boulettes. Quant à celle de la communauté indienne, on y mélange le fruit local, la mangue, avec des dattes, des noix et autres épices. Exotique ! Quant à la Kharosset ashkénaze (la mienne), avec des pommes râpées ou en cubes, c’est un must pour ceux qui découvrent pour la première fois, un seder, version ashkénaze. Bref, il y en a pour tous les goûts.
Hag Pessah sameah !

Bon appétit !

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Découvrez des articles similaires

L’assiette identitaire

Les prescriptions alimentaires que nous avons tendance à nous imposer pour des raisons religieuses, philosophiques, sanitaires ou écologiques ont non seulement des conséquences sur notre manière de manger mais aussi sur les règles de commensalité et nos rapports à l’altérité. Espace et moment de partage, la table est ainsi devenue un terrain d’affirmation identitaire difficilement négociable.

Lire la suite »

Un Babka spécial Rosh Hashana

Le Babka est un gâteau à pâte levée d’Europe de l’Est dont la texture ressemble au Kougelhopf alsacien. Babka signifie grand-mère, en polonais. Sa pâte ressemblerait à un grand cylindre avec des ondulations comme les plis de la jupe d’une grand-mère. L’imagination culinaire est sans limite !

Lire la suite »