Pierre Goldman : l’an prochain, la révolution

Nicolas Zomersztajn
Pierre Goldman est une des figures mythiques du mouvement gauchiste des années 1960. Si ce révolutionnaire écorché vif est emblématique d’une époque et d’une génération, celle de Mai 68, ce n’est sûrement pas parce qu’il a sombré dans le banditisme, mais bien en raison de son adhésion à une idéologie universaliste et de sa volonté de reproduire les exploits héroïques des combattants des Brigades internationales pendant la guerre d’Espagne et ceux des résistants armées communistes des FTP-MOI.
Partagez cette publication >

En explorant le parcours de Pierre Goldman ainsi que celui de toute une génération de Juifs nés dans les années qui suivent la Shoah, on peut s’interroger sur les raisons qui les ont emmenés à grossir les rangs du Parti communiste ou des mouvements d’extrême gauche en France pendant les années 1960. Existe-t-il une affinité particulière entre le communisme et cette jeunesse juive ? Tout au long de cette étude, nous nous efforcerons de répondre à cette question en examinant ce qui relève d’une interrogation et d’une inquiétude spécifiquement juive, voire d’une contestation qui puise ses fondements dans une culture authentiquement juive. 

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Découvrez des articles similaires

Voyage d’études à Lyon et à la maison d’Izieu

Pour la troisième année consécutive, Bella Swiatlowski et Marcel Zalc, de l’Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS), et Bertrand Wert ont organisé un voyage d’études à Lyon et à la Maison d’Izieu, à destination d’élèves de 11 à 18 ans. Cette année, près d’une centaine d’élèves y a participé.

Lire la suite »